Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

compteur de visite

  • Les folies du Salon de l’automobile

    Rush phénoménal, commandes en hausse et bousculades

     

    Par : Farid Belgacem

    Jeudi dernier, des clients sont venus réclamer des véhicules commandés au Salon automobile de 2011. D’autres sont venus avec des sacs bourrés d’argent et des chèques certifiés pour acquérir jusqu’à trente voitures à la fois. Du jamais vu : le Salon de l’automobile de 2012 révèle un phénomène incroyable. Mais lequel ?

    Le grand public, venu des quatre coins du pays, n’a pas attendu la fin de la cérémonie d’inauguration du 15e Salon international de l’automobile (SIAA-2012) pour investir le Palais des expositions des Pins-Maritimes.
    On avait cette nette impression que c’est la première fois que les Algériens découvrent la voiture ! On avait ce sentiment de pénurie, de crise et d’esprit revanchard pour assister, dès la première heure du SIAA-2012 à un rush phénoménal. À peine les stands ouverts, des queues interminables se sont formées devant les agents commerciaux chargés d’enregistrer les commandes. Des commandes au-delà des prévisions des concessionnaires, quand on sait que les facturations ont dépassé les 300, 400 et 500 sur certains modèles de véhicules ! Des familles entières, des jeunes élèves qui venaient à peine de récupérer leurs bulletin scolaire du 2e trimestre, des bébés sur des poussettes bousculés par un public en furie, des vieillards, des smasris (spéculateurs) bourrés de fric pour passer des commandes dignes des appels d’offres, des escalades verbales et des rixes devant les préposés aux guichets de vente, le Salon de l’automobile d’Alger de 2012 révèle des secrets imprégnés de folies. Malgré la bonne organisation des services de la Safex et des concessionnaires, l’anarchie a encore sévi dans cet évènement. Difficile de se frayer un chemin, encore moins de trouver un stationnement, les visiteurs sont restés jusqu’à la dernière minute de la soirée. Dans les couloirs de la “Foire d’Alger”, il y avait même des individus qui ont déserté leur lieu de travail pour venir s’enquérir des nouveautés et s’offrir une voiture à n’importe quel prix. Les organisateurs, les hôtesses et les agents commerciaux étaient tout simplement surmenés devant cette affluence qu’ils attendaient à partir du 2e et 3e jours, mais pas à partir du premier quart d’heure. 

    Les ratages des uns, la mauvaise prestation des autres
    Les délégations étrangères venues en force cette année, que ce soit d’Europe, d’Asie ou d’Afrique, sont restées bouche bée. “Ça, c’est un salon ! Maintenant je comprends pourquoi il y a crise de livraison et de disponibilité immédiate de voitures en Algérie”, dira un cadre exerçant dans le secteur de l’automobile. Des commandes à flots, le saisissement déborde sur un monde parallèle : si l’Algérie fabriquait 100 voitures/minute, rien ne pourrait satisfaire cette forte demande - en croissance chaque mois - alors que le parc national de l’automobile a franchi les 6 millions d’unités, dont 1,6 million immatriculées à Alger. C’est que la voiture est devenue, par la force des choses, un créneau de placement pour les Algériens et rien ne pourrait arrêter ce phénomène.
    Jeudi dernier, il y avait même des clients qui ont passé commande en mars 2011, lors du 14e Salon de l’automobile, et qui n’ont vu que du vent. “Mon frère a commandé un véhicule en mars 2011. Hier soir (mercredi-ndlr) je l’ai rappelé pour venir voir avec son concessionnaire si son véhicule pouvait être livré enfin. Je vous assure qu’il a complètement oublié sa voiture. Pour moi, cela relève de la publicité mensongère !” nous raconte un fonctionnaire rencontré au pavillon central. De la publicité mensongère ? Les clients ne parlaient que de ça jeudi. Le SIAA-2012, dédié cette année à la prévention et à la sécurité routières, a complètement changé de thématique : achat, vente, spéculation et flambée des prix malgré les ristournes annoncées à coups de placards publicitaires. Fort heureusement, certains concessionnaires ont tenu parole et affiché leurs prix.
    Les autres arguent que les modèles remisés sont déjà vendus au premier jour. Un pur mensonge puisqu’il ne s’agit que d’un stratagème commercial afin de vendre un produit similaire et qui répond au sobriquet de “double six” au marché d’occasion. Il est vrai que certains modèles sont très prisés et très vendus, mais pas seulement puisque de grosses cylindrées, dépassant le milliard, ont également été prises d’assaut. Pourvu que la livraison soit au rendez-vous, des acheteurs ont mis le paquet sans réfléchir. “Je préfère acheter un véhicule plus cher et l’avoir dans les délais que d’attendre 15 mois”, ironise cet homme aux apparences trompeuses. Hyper friqué, il remettra sur le champ un chèque certifié. Cet homme refuse le fait accompli, “car après commande, explique-t-il, les agents commerciaux ne décrochent même pas au téléphone”. Ce à quoi un bon accueil et le payement cash ne payent pas en Algérie.
    La qualité de service dans le secteur de l’automobile aura besoin d’une autorité de régulation pour endiguer l’escroquerie. Les folies aussi.

  • no moment

    20110807.jpg

  • Les fautes du DRS et de l’AQMI,et CIA de la base americaine algerienne du sud

     

    Radjef Saïd

     

    L’excès en toute chose est nuisible. Des attentats inutiles, des victimes innocentes, qui attestent une fois de plus du mépris qu’a le régime algérien devant les revendications légitimes du peuple.

    Sinon comment interpréter la résurgence du terrorisme et les attentats sanglants  qui ont coûté la vie à une quarantaine de soldats innocents, au cours de ces trois derniers jours, en Kabylie maritime ? Fait plus qu’étrange, ces attentats interviennent après un long silence des autorités algériennes et de l’AQMI. Curieusement, l’Etat algérien et l’AQMI, certes chacun à sa manière, ont decidé de s’exprimer au même moment.

    Sommes nous dans ce cas en face d’une guerre des clans au moment Bouteflika affiche des signes inquiétants d’incapacité a gouverner encore le pays ? Tout le monde ou presque tout le monde s’accorde à dire que la lutte des clans, à toutes les époques et sur toutes les thématiques, a toujours fait partie des mœurs et traditions du régime militaire algérien. Un régime qui ne s’est jamais embarrassé outre mesure de scrupules pour cultiver la contradiction, l’ignorance, la terreur. Tout comme il cultive la manipulation, la prédation, l’intrigue et la corruption avec un art inégalé que l’on ne retrouve que dans le « Prince » de Machiavel.

    Depuis la révolution du Jasmin, jamais les complicités n’ont été aussi apparentes entre l’Etat algérien et l’organisation terroriste AQMI et jamais le DRS et cette nébuleuse organisation, n’ont été si proches l’un de l’autre, aussi solidaire l’un de l’autre et aussi actifs au point de s’exprimer au même moment pour manifester leur désarroi devant cette révolution du printemps arabe qui balaye les dictatures à tour de rôle. Apres un long silence, une  éclipse qui  aura duré des mois, l’AQMI refait subitement surface par des attentats particulièrement meurtriers à la périphérie de la capitale, alors que le DRS plus actif que jamais, tente de susciter d’autres divisions au sein de l’opposition, d’exercer et de maintenir son leadership sur la vie politique du pays et de noyauter les mouvements de contestation populaire dont le nombre a franchi le seuil des 12000 manifestations depuis l’avènement du printemps arabe. Même en Libye, à en croire des sources généralement bien informées, le DRS et la filière d’Al Qaeda Maghreb sont très actifs en soutenant le dictateur Kadhafi. Le régime algérien sait pertinemment que si le verrou libyen venait a sauter, il fatalement embarqué à son tour dans la tourmente dont nul ne peut prédire l’issue. Depuis la révolution du printemps arabe, les autorités algériennes se sentent de plus en plus menacées et vulnérables. Les généraux détenteurs du pouvoir réel savent que la révolution du printemps arabe et la contagion qu’elle propage vont finir par toucher et contaminer inéluctablement le pays. Tout en s’appuyant sur la propagande que distille sa presse aux ordres, le régime algérien tente de jouer la carte de la menace terroriste pour retarder l’échéance du changement et refroidir les ardeurs du peuple.

    Il n’y a aucun doute, le régime d’Alger a le moral au plus bas ; il n’arrive plus à tenir sur ses pieds, il chancelle. D’autant plus la maladie du puissant général Toufik qui aurait selon des sources généralement bien informées, délégué une partie de ses pouvoirs, n’est pas sans relancer la guerre des clans au plus haut sommet de l’Etat. Comme un malheur ne vient jamais seul, l’éveil d’une jeunesse animée par un besoin de liberté et d’émancipation, qui rejette toutes les tutelles politique du pays, a ajouté un plus au désarroi des autorités algériennes. Le régime sait lorsque les jeunes bravent la mer, le feu et les balles, ses jours sont désormais comptés.

    Des attentats de plus qui viennent de prendre à revers le régime pour lui montrer que ses relais, sa presse, ses associations maquillées aux couleurs de la révolution novembriste, la désinformation et le matraquage que subissent les algériens sont inopérants. La culture de la peur et de la terreur, ne produit plus ses effets sur les algériens qui, il faut le souligner,prennent progressivement depuis la révolution du printemps arabe, de la menace que représente ce régime pour l’avenir du pays. En somme, les attentats qui ont secoué la Kabylie au cours de ces derniers jours, ont été un coup d’épée dans l’eau.

  • généraux algeriens

     

    1:49Ajoutée à la file d'attente
    ابادة شعب
    de benmhidi2008 il y a 2 ans 107524 vues
    7:56Ajoutée à la file d'attente
    Pour tous les algériens et algériennes
    de benmhidi2008 il y a 2 ans 98169 vues
    3:07Ajoutée à la file d'attente
    Algérie fichier militaire des généraux top secret
    de nabil136 il y a 2 ans 130142 vues
    8:20Ajoutée à la file d'attente
    Mohamed Larbi Zitout donne un commentaire sur l'explosion survenue a bordj el kiffan le 04-06-2008 et predit d'autres explosions parce que les ...
    de YouRachad il y a 2 ans 18325 vues
    2:10Ajoutée à la file d'attente
    Pr. El-Hadi Chalabi Au siège de la cour de Médéa flambant neuf les portes du tribunal et de la salle daudience sont ouvertes dès 9 heures. La ...
    de tadut2006 il y a 1 an 8542 vues
    3:46Ajoutée à la file d'attente
    La célérité avec laquelle les médias algériens se sont empressés d'affubler un mobile de type trouble/comportemental à l'assassinat du général Ali ...
    de AlgeriaSon il y a 5 mois 87458 vues
    7:20Ajoutée à la file d'attente
    www.bilahoudoud.net نورالدين خبابه علي بن حاج خالد نزار وزير الحكومة الدولة الأزمة الجماعة الإسلامية المسلحة المغرب الإسلامي الجبهة للإنقاذ آيت ...
    de tvbilahoudoud il y a 1 an 17210 vues
    7:02Ajoutée à la file d'attente
    Le pouvoir algérien
    de alger160254 il y a 2 ans 180193 vues
    6:49Ajoutée à la file d'attente
    Des micros de la chaîne Al Hiwar, Rachid Benaissa en appelle aux responsables de l'armée algérienne à mettre fin à la catastrophique situation qui ...
    de DarnaTelevision il y a 1 mois 687 vues
    4:57Ajoutée à la file d'attente
    Ripouxblique algérienne génocidaire et kleptocratique, c'est l'algérie telle quelle aujourd'hui. Entre résistance pacifique et une folle envie de ...
    de AlgeriaSon il y a 4 mois 3618 vues
    10:48Ajoutée à la file d'attente
    Sanawate damia GIA, FIS, Armée
    de kabyle446 il y a 1 mois 1379 vues
    1:45Ajoutée à la file d'attente
    Pour comprendre ces barbaries et crimes d'Etat, Il faut se situer dans le contexte des années 90. Les généraux algériens ne voulaient pas céder le ...
    de AlgeriaSon il y a 1 an 5721 vues
    5:24Ajoutée à la file d'attente
    Assassinat president algerien oran wahran alger dzair algerie djazair contre les voleurs Mafia généraux algeriens
    de 1983aminou il y a 11 mois 27143 vues
    2:41Ajoutée à la file d'attente
    deux nouvelles de grande actualité en Algerie. L'une est mauvaise et ça concerne la defaite de l'Algérie face aux chiens d'egypte. L'autre ...
    de iffis77 il y a 6 mois 9814 vues
    6:52Ajoutée à la file d'attente
    Anouar Malek un intellectuel Algerien attaque en vitriol un certain Djahid younsi un pseudo opposant au regime au sujet de la repentance de la ...
    de aghrive06 il y a 1 an 1667 vues
    6:35Ajoutée à la file d'attente
    Egypte 4-0 algerie Egypte 5- 0 Algérie de 2001 Maroc 4 - Algerie 0 NEHRU CUP 1985 les algeriens ont surnommée ce jour la: Drame Dational!! LE ...
    de MrFattah40 il y a 2 mois 769 vues
    3:44Ajoutée à la file d'attente
    voilà mon pays comment il est devenu avec les coyotes. الجزائر سعدان généraux, amari,khaled nezzar,belkheir laarbi, alger sétif
    de zicorof il y a 1 an 2695 vues
    5:19Ajoutée à la file d'attente
    Une invasion des Forces US à l'insu des citoyens Algériens. Dans le cadre de sa politique offensive de prédation des ressources d'énergies dans ...
    de AlgeriaSon il y a 2 ans 107529 vues
    8:42Ajoutée à la file d'attente
    www.algerie-disparus.org - Une mémoire à vif Un reportage de Zinedine Boudaoud et Zidène Berkouss. La dictature militaire aurait causé 30 000 ...
    de AlgeriaSon il y a 6 mois 501 vues
    5:52Ajoutée à la file d'attente
    ONU Maroc Kabylie Vs Algerie Polisario
    de 123selmane il y a 3 semaines 278 vues

    Sélection vidéo

    Algérie : Armée et Gendarmerie sous contrôle US, l'heure est grave

    Algérie : Armée et Gendarmerie sous contrôle US, l'heure est grave

    Darna Television - Les USA auraient eu tord de s'en priver, mais c...

    Baaziz - Hexagone en arabe - Je m'en fous

    Baaziz - Hexagone en arabe - Je m'en fous

    émission télévisée en direct d'une chanson contre les généraux ...

    Algérie sous la torture et la mort

    Algérie sous la torture et la mort

    www.lequotidienalgerie.org

    Vive le Roi ! Den ermordeten Helden der christlichen Konterrevolution in der Vendée

    Vive le Roi ! Den ermordeten Helden der christlichen Konterrevolution in der Vendée

    müssen, aber das Mitleid ist keine Tugend der Revolution". (Ge...