Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

a tenu à préciser qu’il ne s’agit là que d’un bilan provisoire e

  • trop tard ,tous out, boutef and the clan oujda go home!!!!! we can do it

    LES MINISTRES ALGÉRIENS SE PRÉCIPITENT DANS UNE CAMPAGNE D’APAISEMENT
    Un discours exagérément rassurant


    Face à la vague de protestations sociales qui secoue le Nord-Africain et qui ne cesse de mettre en péril les régimes totalitaires, les ministres algériens se précipitent dans une campagne d’apaisement, redoutant que le vent de changement qui souffle sur la Tunisie, l’Egypte et le Yémen n’atteigne les côtes algériennes pour inciter la population à hisser encore une fois et après un retour au calme les voiles de la révolte sociale. C’est du moins ce qui a été constaté ce jeudi à l’APN, où répondant à des questions orales, des députés, le ministre de l’Emploi Tayeb Louh, celui de la Santé Djamel Ould- Abbès ainsi que ceux du Tourisme, Smaïl Mimoune, et du Commerce Mustapha Benbada, ont opté pour un discours exagérément rassurant.
    SMAÏL MIMOUN À PROPOS DU TOURISME EN ALGÉRIE :
    «Ça marche bien… au Sud» !
    Selon les chiffres avancés ce jeudi à l’APN par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Smaïl Mimoun, l’Algérie a enregistrée 1 million 900 mille touristes dont 500 mille étrangers durant l’année 2010. Visiblement optimiste, le ministre, qui estime que le tourisme marche bien en Algérie, surtout au Sud, a tenu à préciser qu’il ne s’agit là que d’un bilan provisoire en attendant la fin de la saison touristique au mois d’avril prochain. Par ailleurs, Smaïl Mimoun a fait savoir que son secteur compte actuellement 700 000 postes d’emploi, annonçant au passage la création de 380 000 postes de travail prévue d’ici 2014. Toutefois, le ministre ne voit pas la réalisation d’une telle perspective sans l’implication des investisseurs privés, auxquels, insiste-t-il, l’Etat a accordé toutes les facilités et s’est engagé à les accompagner dans cette nouvelle démarche. A cet effet, Smaïl Mimoun affirme avoir donné son accord pour la réalisation de 523 projets hôteliers d’une capacité d’accueil de 500 000 lits qui nécessiteront une enveloppe budgétaire de l’ordre de 150 milliards de dinars.

    TAYEB LOUH, MINISTRE DU TRAVAIL :
    «Il faut ouvrir des espaces de loisirs pour les jeunes»
    Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, a insisté ce jeudi, en marge de son passage à l’APN, sur l’impérative ouverture d’espaces de loisirs au profit des jeunes et des familles. Par ailleurs, le ministre a rappelé que la prise en charge des doléances et des préoccupations sociales a toujours figuré au centre des priorités de l’Etat, appelant à la nécessité de préserver le pouvoir d’achat des citoyens. Toutefois, Tayeb Louh n’a pas omis d’évoquer le cas de «certaines parties» qu’il accuse de vouloir instrumentaliser des revendications sociales à des fins politiques. «Les jeunes savent bien qui travaille et qui se préoccupe de leur avenir», a-t-il ajouté. Sur un autre chapitre, le ministre a fait savoir que 530 917 jeunes dont 13 000 diplômés ont été recrutés en 2010. Selon lui, le marché de l’emploi accueille annuellement 12 000 diplômés. Concernant la stratégie nationale de lutte contre le chômage et de la promotion de l’emploi, Tayeb Louh a rappelé l’important rôle des élus locaux dans le suivi de ce programme à travers notamment l’accompagnement et le bon accueil des jeunes demandeurs de formation et d’emploi. Ainsi, pour la réussite de cette stratégie qui, selon le ministre, «s'inspire d'une approche économique qui repose sur l'encouragement de l'investissement créateur de richesse et d'emploi», Tayeb Louh a cité un certain nombre de mesures incitatives, à l’exemple du prolongement de la période d'exonération fiscale au profit des jeunes investisseurs qui s'engagent à recruter cinq chômeurs, ainsi que le paiement du salaire des jeunes recrutés durant les trois premières années en vue de réduire les charges des employeurs et faciliter l'insertion socioprofessionnelle des jeunes.

    DJAMEL OULD-ABBÈS :
    «Le nouveau projet de loi sur la santé s’étalera sur 20 ans»
    Le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Djamel Ould-Abbès, a annoncé jeudi à l’APN que le projet de loi sur la santé en cours d’élaboration s'étalera sur 20 ans (2011-2030), afin de permettre au secteur dont il a la charge de s'adapter au développement scientifique ainsi qu’aux mutations socioéconomiques et culturelles que connaît la société algérienne. Par ailleurs, Ould-Abbès a fait savoir que son secteur accueillera 29 nouvelles écoles de formation paramédicale entre 2011 et 2014 et qui vont permettre la formation de 9 000 infirmiers. Le ministre a également affirmé que des infirmiers et des infirmières ont été recrutés par centaines cette année au niveau de plusieurs wilayas du pays. Comme il a promis la réalisation de nouveaux hôpitaux, notamment un hôpital psychiatrique, trois polycliniques et un centre de désintoxication dans la wilaya d'IlIizi.
    Mehdi Mehenni

    Lien permanent Catégories : Blog 0 commentaire